Informations

Actualité


Travaux en 2017
La salle de traite et la fromagerie ont été agrandies.

BIOLAIT
Livraison du lait chez Biolait depuis novembre 2017

Des hectares supplémentaires pour l'autonomie
En 2020, reprise de 40ha à proximité en prévision de l'arrivée de Matthias Moinet en 2021 et pour parfaire l'autonomie alimentaire du troupeau.
 

 
Contre vents et marées, la bio poursuit son ascension

Rien n’y fait. Malgré toutes les tentatives de déstabilisation, tous les efforts entrepris par ses détracteurs depuis plusieurs années pour la discréditer, l’agriculture biologique poursuit son ascension. A un rythme qui non seulement ne faiblit pas, mais qui s’accélère depuis maintenant 5 ans au moins et qui semble même s’accélérer encore en pleine crise Covid19.

Explication.

Trop cher ? Les consommateurs un tant soit peu altruistes ont compris que la balance bénéfice/coût est positive lorsqu’ils repensent leur façon de consommer (moins de produits transformés, moins de produits carnés) et lorsque l’on ajoute dans la balance les bénéfices sur la biodiversité et la qualité de l’eau ou de l’air.

Pas assez productive pour nourrir le monde ? Les études de plus en plus nombreuses sur le sujet démontrent qu'en réduisant le gaspillage alimentaire et en rééquilibrant nos modes de consommation vers une alimentation moins carnée et plus frugale (mais sans déplaisir) la bio peut nourrir la planète.

Vers une dérive industrielle ? On nous ressort régulièrement les tomates bio espagnoles en quasi monoculture sous serre avec de la main d’œuvre sous-payée. Mais si quelques cas de dérive sont avérés, ils sont loin d’être la majorité d’une agriculture bio qui est diversifiée, locale et à dimension humaine

Destructrice du sol par le labour ? C’est une des attaques les plus récentes. Pour les tenants de l’agriculture de conservation, l’agriculture biologique détruit le sol par le labour. Cette attaque est caricaturale et grandement exagérée : l’agriculture biologique recourt au labour dans le cadre de rotations diversifiées et le plus souvent il s’agit de labours agronomiques, c’est-à-dire peu profonds. Dans ces conditions la vie du sol est respectée. De plus il n’existe pas d’études scientifiques qui mettent clairement en évidence l’avantage de l’une ou l’autre technique pour le maintien de la biodiversité

Inféodée à des lobbies environnementalistes ? Oui et alors ? Le seul moyen de lutter contre la puissance financière disproportionnée des lobbies de l’agrofourniture qui oeuvrent sans relâche avec force moyens, dans les couloirs bruxellois notamment, pour contrer les avancées réglementaires qui iraient contre leurs intérêts à court terme, est de prendre les citoyens à témoin avec l’appui des organisations environnementales.

Malgré toutes ces tentatives, donc, les consommateurs citoyens de plus en plus nombreux comprennent que l’agriculture biologique est celle qui leur offre le plus de garanties pour leur santé, celle de la planète et celle de leurs enfants. Merci à vous.


Téléchargements


Bienvenue à la Ferme de Hyaumet - Earl Moinet

La ferme de Hyaumet est située au cœur du Pays de Bray, région bocagère d’élevage à 100 km de Paris, à l’Est de la Normandie, entre la Picardie voisine, et le Pays de Caux.(lien avec SHPB)

C’est une ferme d’élevage typique du Pays de Bray (voir chapitre la ferme), avec une cour fermée et des bâtiments en torchis, briques et pierres calcaires qui reflètent la diversité géologique du sous- sol.

Je me suis installé sur la ferme familiale en 1996 (voir histoire) et c’est par conviction que j’ai immédiatement entrepris la conversion à l’agriculture biologique. C’est pour valoriser pleinement ma démarche que je me suis ensuite lancé à partir de 2003 dans la fabrication du fromage de Neufchâtel (voir chapitre fromagerie). Plus récemment je me suis engagé dans la démarche Biocohérence (voir chapitre biocohérence).  

 

La minute BIO

Visionnez le reportage sur la Ferme de Hyaumet diffusé sur M6 dans le cadre d'une opération promotionnelle de l'agriculture biologique. Il dure 1 minute. Visualisez la vidéo en cliquant ici

 


Laurent

12
  • L'histoire

    L'histoire de la ferme

    Je suis le 6ème descendant de la famille Moinet à travailler sur la ferme. Avant 1850 la ferme appartenait à la famille Cuel dont la fille a épousé Onésime Moinet, mon aieul. On sait aussi qu’avant la Révolution française, le clergé de Beauvais en était propriétaire. Le plus vieux bâtiment, la maison d’habitation en pierre et tuiles normandes, date de 1780 environ..... en savoir +

  • Le Séchoir

    Principe du séchage en grange.

    La construction d’un séchoir à foin en 2010 va permettre d’améliorer la qualité du foin récolté et de supprimer l’ensilage d’herbe, qui représentait un risque pour la qualité des produits laitiers fabriqués sur la ferme. en savoir +

  • Les cornes de la vache

    Les cornes de la vache.

    La vache est un animal cornu, c'est bien connu. Les cornes sont plantées de chaque coté du chignon de la vache. Elles sont creuses et persistantes (elles ne tombent pas comme celles des cerfs), et peuvent avoir plusieurs formes et plusieurs couleurs différentes, qui permettent souvent à elles seules de reconnaître les différentes races de vache. La longueur des cornes peut servir à déterminer l'âge de la vache. Souvent aussi, on peut voir des anneaux sur les cornes : à chaque (mise bas)... en savoir +

  • Les veaux

    Les veaux.

    Chez moi, à la naissance, les veaux restent avec leur mère dans le troupeau pendant presque deux semaines. Cette pratique permet un meilleur démarrage pour les veaux. La séparation à 15 jours est assez difficile pour la mère ; le veau pleure un peu mais il a surtout soif. Ensuite les veaux sont élevés ensemble dans un bâtiment par petits groupes jusqu’au sevrage à 4/5 mois. La croissance est beaucoup plus élevée pour les veaux nourris au pis pendant 15 jours. Ils sont ... en savoir +