Informations

Téléchargements


Une longue histoire familiale

Je suis le 6ème descendant de la famille Moinet à travailler sur la ferme. Avant 1850 la ferme appartenait à la famille Cuel dont la fille a épousé Onésime Moinet, mon aieul. On sait aussi qu’avant la Révolution française, le clergé de Beauvais en était propriétaire. Le plus vieux bâtiment, la maison d’habitation en pierre et tuiles normandes, date de 1780 environ. Tout au long du 20ème siècle la ferme faisait partie des plus importantes de la région. On peut d’ailleurs voir sur la plus vieille photo (1888), mon arrière arrière grand-père qui pose devant la maison avec ses employés (une vingtaine). Lorsque j’ai repris en 1996, la structure de l’exploitation, une centaine d’hectares, était identique à ce qu’elle était 100 ans plus tôt, et le corps de ferme est resté presque intact. Des racines qui plongent aussi loin dans le passé sont certainement pour quelque chose dans le fait que j’ai été sensible très tôt aux conséquences négatives de l’intensification et de la mécanisation de l’agriculture. Elles me donnent un sentiment de responsabilité par rapport aux générations futures, sans pour autant constituer un fardeau.


Caractéristiques de l'exploitation

    • 5 UTH

    • 136 Ha de SAU
      • - 86 Ha de prairies permanentes
      • - 33 Ha de prairies temporaires
      • - 17 Ha de cultures

    • 75 vaches laitières, dont 70 % de vaches normandes et 30 % de vaches Holstein.

    • Production de 380 000 L de lait dont 150 000 L valorisés en vente directe

  • Transformation à la ferme :
    • - fromage AOC Neufchâtel et fromage de Gournay
    • - crème, fromage blanc, beurre
    • - lait cru


Les évolutions récentes

1996 : conversion de 30% des cultures en AB

1999 : conversion à l'AB pour l'intégralité de l'exploitation. Fin des mises aux normes.

2000 : atelier de transformation du lait

2003 : début de la fabrication de Neufchâtel

2008 : extension de la fromagerie

2010 : mise en place d'un séchoir à foin

2016 : Arrêt de la culture du maïs

  Photo de Mr Moinet

J’ai choisi l’agriculture biologique pour pratiquer un mode d’agriculture durable qui respecte l’environnement et la santé. Ma production principale est le lait.

Nos vaches naissent à la ferme. Elles sont nourries de 100% d’herbe à la belle saison, et de foin et de céréales en hiver. Ces aliments sont cultivés et fabriqués sur la ferme.

La mise en place de pratiques préventives (alimentation équilibrée et peu concentrée, densité raisonnable des animaux, hygiène des bâtiments) permet de développer l'immunité naturelle des animaux. Et ça marche ! Les médicaments allopathiques sont utilisés de façon exceptionnelle. Plus de 80% des vaches finissent leur carrière sans avoir jamais eu de contact avec une seringue.

Nous cultivons 6 hectares de Blé meunier pour Biocer, 6 hectares d’orge et de pois pour animaux, ainsi que 3 hectares d’épeautre occasionnellement pour animaux. 6 hectares d'avoine nue ont remplacé le maïs.

Le seul traitement est le désherbage mécanique (pas de chimique), et les semences proviennent de la coopérative Biocer, au sud d’Evreux.

L.MOINET

La ferme en 1888

Les ouvriers de la ferme en 1890

Démonstration des foins

Les foins avec le début de la...

La grange avant la guerre

La ferme aujourd'hui

Laurent Moinet et sa soeur...

Léon, l'arrière arrière grand-pere...

De gauche à droite Onésime,...

  • L'histoire

    L'histoire de la ferme

    Je suis le 6ème descendant de la famille Moinet à travailler sur la ferme. Avant 1850 la ferme appartenait à la famille Cuel dont la fille a épousé Onésime Moinet, mon aieul. On sait aussi qu’avant la Révolution française, le clergé de Beauvais en était propriétaire. Le plus vieux bâtiment, la maison d’habitation en pierre et tuiles normandes, date de 1780 environ..... en savoir +

  • Le Séchoir

    Principe du séchage en grange.

    La construction d’un séchoir à foin en 2010 va permettre d’améliorer la qualité du foin récolté et de supprimer l’ensilage d’herbe, qui représentait un risque pour la qualité des produits laitiers fabriqués sur la ferme. en savoir +

  • Les cornes de la vache

    Les cornes de la vache.

    La vache est un animal cornu, c'est bien connu. Les cornes sont plantées de chaque coté du chignon de la vache. Elles sont creuses et persistantes (elles ne tombent pas comme celles des cerfs), et peuvent avoir plusieurs formes et plusieurs couleurs différentes, qui permettent souvent à elles seules de reconnaître les différentes races de vache. La longueur des cornes peut servir à déterminer l'âge de la vache. Souvent aussi, on peut voir des anneaux sur les cornes : à chaque (mise bas)... en savoir +

  • Les veaux

    Les veaux.

    Chez moi, à la naissance, les veaux restent avec leur mère dans le troupeau pendant presque deux semaines. Cette pratique permet un meilleur démarrage pour les veaux. La séparation à 15 jours est assez difficile pour la mère ; le veau pleure un peu mais il a surtout soif. Ensuite les veaux sont élevés ensemble dans un bâtiment par petits groupes jusqu’au sevrage à 4/5 mois. La croissance est beaucoup plus élevée pour les veaux nourris au pis pendant 15 jours. Ils sont ... en savoir +